La Banque d’Algérie va mettre en circulation de nouvelles coupures de billets de banque et pièce de monnaie à partir de la seconde quinzaine du mois de février en cours, et ce, dans le cadre d’une opération de rafraîchissement de monnaies,..

a indiqué dimanche à Alger le secrétaire général de la Banque d'Algérie, Lahbib Goubi.

Il s'agit de nouvelles coupures de billets de banque de 500 DA et de 1.000 DA, et de la pièce de monnaie de 100 DA, qui circuleront  concomitamment avec les autres billets de banque et pièces de monnaie actuellement en circulation et de même valeur faciale, a indiqué M. Goubi lors d'une séance de présentation de ces nouvelles coupures de billet.
Pour rappel, les règlements de la Banque d'Algérie portant création de ces deux nouveaux billets de banque et de la nouvelle pièce de monnaie métallique de 100 dinars ont été publiés au Journal officiel no 73 de l'année 2018.

Ces nouvelles coupures de billets de banque et pièce de monnaie portent la date symbolique du 1er novembre 2018.

D'une dimension 150 mm x 71,7 mm, le nouveau billet de 500 DA a pour thème "L’Algérie à l’ère des technologies de l’information et de la communication" et porte l'effigie de l’Emir Abdelkader.

Quant au billet de banque de 1.000 dinars, sa dimension est de 160 mm x 71,7 mm, qui porte aussi l'effigie de l’Emir Abdelkader, il a pour thème "Culture, tradition et modernité".

Concernant la nouvelle pièce de monnaie métallique de 100 DA, elle est constituée d’une couronne extérieure en acier inoxydable, de couleur gris acier et d’un cœur en cupronickel serti à l’intérieur de cette couronne, de couleur jaune rosâtre. Son diamètre extérieur est 29,50 mm alors que son épaisseur est de 2,30 mm.  

Cette pièce a pour motif principal le satellite de télécommunication algérien ALCOMSAT-1 survolant le globe terrestre qui fait apparaître le continent africain, l’Algérie étant en relief, ainsi qu’une partie de l’Europe, de l’Asie et, dans une moindre mesure, de l’Amérique du sud.
En novembre dernier, le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, avait expliqué qu'il s’agit d’une opération classique de rafraîchissement des monnaies déjà en circulation, certaines datant de plus de trois (3) décennies

Dans ce sens, M. Loukal avait souligné avec insistance que "cette action ne constitue qu’une substitution progressive en matière de recyclage des billets en circulatio n de 500 DA et de 1.000 DA, à même valeur faciale".
Il avait alors précisé que cette opération "ne peut être et ne doit pas être interprétée comme un changement de la monnaie nationale".

Lire de la source




Nos prochaines formations dans ce métier

Finance pour managers
Modélisation financière sur Excel
Élaboration du Business Plan
Finance islamique - Gestion des risques
TFT - Tableau de Flux de Trésorerie
Marché de change interbancaire
Montage Dossier de Crédit
Régimes juridiques des comptes bancaires
Finance Islamique - Fondamentaux
Loi de Finance 2019
Evaluation et rentabilité des investissements
Gestion de la production
Analyse financière
Leasing Crédit-Bail
Gestion de la Trésorerie au sein de l'entreprise
IFC - Les incidents de fonctionnement des comptes
Certified Takaful Manager
Certified Islamic Banking Manager
Contrat d'assurance
Bancassurance
Calcul et maîtrise des coûts
AAOIFI - Normes comptables AAOIFI pour la Finance Islamique