Le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a affirmé mardi à Alger que "l'augmentation de l'allocation touristique n'est pas à l'ordre du jour" en raison de la conjoncture financière difficile que connait le pays.
Répondant aux questions des députés de l'Assemblée populaire nationale  (APN) qui ont appelé à l'augmentation de cette allocation, M. Loukal a  affirmé que la conjoncture difficile que traverse le pays ne permettait pas actuellement d'envisager son augmentation. 

Il a ajouté que l'Algérie comptait actuellement 10 millions de passeports biométriques et enregistrait un engouement croissant chaque année pour le tourisme à l'étranger, en contre partie d'une érosion des réserves de change, établies fin 2017 à 97,3 milliards USD, autant de données, a-t-il dit qui ne permettent pas actuellement de revoir à la hausse l'allocation touristique. 

"Nous ne pouvons pas, dans ces conditions, mobiliser près de 5 milliards USD pour augmenter l'allocation touristique (...) même si l'on sait que 130 euros comme allocation touristique n'est pas suffisante", a souligné le Gouverneur de la BA. 

Les réserves de change actuelles permettent de lancer des investissements et de répondre aux besoins prioritaires de l'économie nationale, a fait savoir le même responsable, estimant que l'augmentation de l'allocation de voyage est d'ordre secondaire.  


Source: APS



Nos prochaines formations dans ce métier

Finance pour managers
Modélisation financière sur Excel
Business Plan
Finance islamique - Gestion des risques
TFT - Tableau de Flux de Trésorerie
Marché de change interbancaire
Montage Dossier de Crédit
Régimes juridiques des comptes bancaires
Finance Islamique - Fondamentaux
Loi de Finance 2018
Evaluation et rentabilité des investissements
Gestion de la production
Analyse financière
Leasing Crédit-Bail
Gestion de la Trésorerie au sein de l'entreprise
IFC - Les incidents de fonctionnement des comptes
Certified Takaful Manager
Certified Islamic Banking Manager
Contrat d'assurance
Bancassurance