La finance islamique et la modernisation des services financiers à travers notamment l'e-paiement seront au menu du 1er Symposium international sur la place financière qui se tiendra du 3 au 6 avril prochain au Palais des expositions -Alger

"Il s'agit d'un évènement professionnel qui vise à diffuser et vulgariser la culture financière et bancaire, au moment où les différents intervenants de la place engagent des stratégies vigoureuses d'élargissement du périmètre de bancarisation de l'économie et d'inclusion des ressources financières disponibles", a expliqué le président de cette manifestation, Abderrahmane Benkhalfa.

Le symposium se déroulera sous forme d'exposition avec la participation d'une trentaine de banques et compagnies d'assurances, couplée à trois colloques portant essentiellement sur les évolutions du marché de la finance participative/islamique et de ses produits, l'adaptation règlementaire et fiscale de ce marché, les assurances et produits Takaful, la digitalisation des activités bancaires et financières, l'architecture et dynamique du système monétique algérien et les évolutions futurs (m-paiement, e-paiement, e-commerce, etc.).

Il est prévu, dans ce cadre, d'organiser des "conférences accessibles au grand public et qui seront animées avec un langage simple, loin des rencontre professionnelles fermées d'ingénierie financière".

Selon M. Benkhalfa, cette manifestation a été conçue de manière à valoriser l'intégration de la place financière en s'appuyant surtout sur des alliances stratégiques entre les banques et les assurances.

Parallèlement à cette intégration, des synergies doivent être créées entre la place financière et les opérateurs activant dans le domaine des technologies, réseaux, data, numérisation et paiement électronique afin de réduire le gap entre l'offre et la demande en matière de services financiers en Algérie, a-t-il soutenu.

Sur ce point, il estime que l'avenir des autres secteurs d'activités économiques à l'instar de l'agriculture et l'industrie, qui commencent à générer de la valeur ajoutée, est lié au développement d'une économie de services, notamment avec la généralisation de la digitalisation et les systèmes d'information.
Il a souligné, par ailleurs, l'importance de mettre en cohérence la finance conventionnelle non spéculative avec la finance islamique en évolution.

"Les finances classique et islamique doivent coexister sur la place algérienne, mais les deux doivent être contrôlées de la même manière et régies avec le même encadrement juridique", a-t-il noté.

Le Symposium international sur la place financière est organisé par un consortium de cabinets spécialisé, animé par un panel d’experts, placé sous la coordination de M. Benkhalfa, qui avait occupé le poste du ministre des Finances entre 2015 et 2016.

Source: APS



Nos prochaines formations dans ce métier

Finance pour managers
Modélisation financière sur Excel
Business Plan
Finance islamique - Gestion des risques
TFT - Tableau de Flux de Trésorerie
Marché de change interbancaire
Montage Dossier de Crédit
Régimes juridiques des comptes bancaires
Finance Islamique - Fondamentaux
Loi de Finance 2018
Evaluation et rentabilité des investissements
Gestion de la production
Analyse financière
Leasing Crédit-Bail
Gestion de la Trésorerie au sein de l'entreprise
IFC - Les incidents de fonctionnement des comptes
Certified Takaful Manager
Certified Islamic Banking Manager
Contrat d'assurance
Bancassurance